Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Arago - Les Gobelins, Agence immobilière PARIS 75013

L'actualité de CENTURY 21 Arago - Les Gobelins

Century 21 Arago – Les Gobelins et le marché immobilier parisien

Publiée le 30/09/2016

Récemment interviewé sur le site Internet du journal Les Echos, le président de Century 21 France Laurent Vimont a évoqué l’évolution du marché immobilier à Paris. Extraits.

« Les taux bas portent le marché de façon spectaculaire », assure Laurent Vimont, le président de Century 21. Plus spécifiquement, « il y a un début de marché frénétique à Paris avec un retour à la hausse des prix. Je pense que d'ici à la fin de l'année, Paris aura fait +5% sur les prix et qu'il y aura une pénurie de logements », anticipe Laurent Vimont qui se garde pour autant de parler d'une bulle.

Dans ce contexte, à moins d'un an de l'élection présidentielle, il espère que les candidats porteront leurs efforts sur le secteur de l'immobilier neuf en priorité. « Il faut continuer d'aider la production de logements neufs qui vient résorber le déficit de logements que nous avons en France depuis 30 ou 40 ans ». De ce point de vue, le secteur semble avoir déjà repris des couleurs puisque le nombre de logements ayant été autorisés à la construction a bondi de 8,3% sur les douze derniers mois se terminant à juillet, par rapport à la même période un an plus tôt, selon les données du ministère de l'Environnement .

En ce qui concerne le marché locatif, Laurent Vimont espère que les candidats remettront en cause l'encadrement des loyers voté en 2013 par l'Assemblée nationale, qui ne concerne que certaines villes aux loyers jugés onéreux. « La mesure la plus spectaculaire et la plus intéressante pour le marché serait la suppression de l'encadrement des loyers à Paris intra-muros qui a des conséquences dramatiques sur le parc : cela l'assèche ».

Notre actualité