Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Arago - Les Gobelins, Agence immobilière PARIS 75013

La grande illusion dans le 13ème arrondissement ...

Publiée le 08/07/2014

L'actualité de groupe des Agences CENTURY 21 ARAGO. 

Comment une telle horreur a-t-elle pu se produire ? Bien sûr, pendant un siècle, des générations d’historiens ont eu le temps d’analyser et de décortiquer en tous sens les faits qui ont entraîné l’Europe dans ce conflit, dont la violence a laissé de profondes traces dans la société française. On a sûrement tout dit (ou presque) sur cette « drôle de guerre 14-18 », 1er conflit industriel sur le sol européen. Mais que s’est-il passé dans les semaines précédant l’embrasement ?

 

Un fait divers ordinaire

C’était il y a tout juste un siècle. Le 28 juin 1914, François-Ferdinand d’Autriche était abattu à                            Sarajevo par un nationaliste serbe. C’est un attentat comme il y en a déjà eu, un acte isolé qui ne mobilise que relativement l’attention, un évènement tragique qui ne perturbe pas l’été qui approche. Pourtant, le compte-à-rebours a commencé…

 

L’escalade du pire

Le peuple français est loin de se douter de ce qui l’attend. Même quand l’Autriche envoie un   ultimatum à la Serbie le 23 juillet, ils sont peu à prendre la juste mesure des évènements, tout le monde pensant (ou préférant penser ?) que cette crise régionale trouvera une solution. Mais voilà, en une semaine seulement, la situation se dégrade inéluctablement et le 30 juillet, la nouvelle tombe comme un coup de tonnerre : les ruses, qui soutiennent les Serbes, mobilisent !

 

La fleur au fusil

C’est la guerre, une guerre que le jeu des alliances rend tout de suite européenne. Mais là encore, personne n’entrevoit ce qui va réellement se passer. Les français partent au front en uniforme « bleu horizon ». Il faut se battre ? Bien sûr cela ne séduit personne cette violence à venir. Mais la guerre sera brève c’est sûr, ce sera vite fini. Peu de ces braves soldats qui partent au front reviendront ; ils mourront sous les bombes ou dans les tranchées. Un long calvaire commence, et il faudra peu de temps pour que toute l’Europe en prenne conscience, mais trop tard.

A travers 7 thèmes allant d’un portrait de la pacifique Europe de l’époque aux mobilisations générales, l’exposition présentée à la BNF nous raconte cette dramatique histoire ; Celle de l’engrenage infernal qui mettra le feu à l’Europe en seulement une dizaine de jours.

Une exposition indispensable en cette année de célébration du centenaire de la 1ère guerre mondiale.

 

« Eté 1914 : les derniers jours de l’Ancien Monde »

Exposition dans le cadre de la Mission pour le Centenaire de la Première Guerre Mondiales

Jusqu’au 3 août – Du mardi au samedi de 10h00 à 19h00 et les dimanches de 13h00 à 19h00 Fermé les jours fériés.BNF François Mitterrand (grande galerie)

Quai François Mauriac dans le 13ème arrondissement

 

Comment s’y rendre ?

En M° : ligne 6 (station Quai de la Gare) et 14 (station Bibliothèque François Mitterrand)

En Vélib’ : station face au 53 quai François Mauriac dans le 13ème arrondissement

 

En savoir plus sur www.bnf.fr

 

© Realcom

Notre actualité